Espagne : l’horreur d’une chasse au gibier fait scandale

[FONDATION 30 MILLIONS D'AMIS]


La vidéo d’une partie de chasse en Espagne montrant des chiens attaquer un cerf au bord d’une falaise sous la véhémence d’un chasseur suscite l’indignation des deux côtés des Pyrénées. En France, la Fondation 30 Millions d’Amis s'élève depuis plusieurs années contre tous les excès de la chasse. Elle réclame notamment l'abolition de la chasse à courre et que le dimanche soit un jour non chassé.

La scène est épouvantable. Elle se déroule lors d’une monteria (chasse au gibier) près de Cáceres, à l’Ouest de l’Espagne. Alors que la cabale s’apprête à se conclure avec la mort cruelle d’un cerf, comme il est malheureusement coutume lors de cette pratique hors du temps, l’horreur a été poussée à l’extrême quand le chasseur décide de houspiller sa meute qui encercle la proie au bord d’une falaise. Résultat, douze chiens et un cerf finissent par tomber du ravin. Certains chiens semblent se relever difficilement, probablement grièvement blessés par la chute. Nul ne sait s’il y a eu des animaux morts.






Un acte « isolé » ? Faux !


A l’origine du partage de la vidéo, Luis Miguel Domínguez Mencía, président de l’association de protection des loups ibériques Lobo Marley, a confié son mécontentement et sa colère à 30millionsdamis.fr. « J’ai réussi à récupérer la vidéo qui circulait dans un groupe WhatsApp de chasseurs, explique ce documentaliste animalier. Pour eux, il n’y a rien de mal à ce que les chiens tombent comme cela dans le vide. C’est leur travail, le risque du métier ! Les chasseurs se défendent en disant que c’est un acte isolé, mais c’est faux. D’après mes informations, l’unique réaction à cette crise sera de demander à leurs membres de ne plus filmer les chasses. Mais fort heureusement, ces images ont choqué énormément de monde. Et le monde de la chasse doit se confronter à cette véritable colère. »


Scandale en Espagne


De nombreuses personnalités politiques d’envergure en Espagne sont montées au créneau pour dénoncer cette horreur, à l’image de Pablo Iglesias, le leader de Podemos qui n’en passe pas par quatre chemins sur son compte Twitter : « Les responsables de cette sauvagerie n’ont qu’un nom : des criminels. Terminons-en une fois pour toutes et punissons les coupables.» Le gouvernement socialiste de Pedro Sanchez n’a, pour le moment, toujours pas répondu à la polémique. Pour se défendre, la Fédération de chasse espagnole s’est déclarée « consternée » par cette scène alors que d’autres associations pro-chasse préfèrent apporter leur soutien au chasseur.


« Des pratiques habituelles »


Contactée par 30millionsdamis.fr, le parti animaliste espagnol PACMA, pointe du doigt une pratique qui n’est malheureusement pas marginale. « Au-delà de l’horreur de ces images, il faut quand même dire que ce sont des actes habituels lors d’une chasse dans notre pays, souligne Laura Duarte, la présidente. Ce qui est positif, c’est que les nombreuses réactions déclenchées par ces images vont nous aider à dénoncer ces pratiques. » Le parti espagnol 

Pour signer la pétition pour l'abolition de la chasse à courre, cliquez ici. 


source: Ici

  • Black Facebook Icon

© 2018 Dog-reborn-Bonnot émilie-

Renel tony