Que faire lorsqu’on trouve un animal errant blessé ?

Mis à jour : 29 oct. 2019

[30 MILLIONS D'AMIS]


La Fondation 30 Millions d’Amis rappelle les bons réflexes à avoir lorsqu’on trouve un animal errant et blessé, qu’il soit domestique ou sauvage. Suivez le guide !


Vous avez trouvé un chien abandonné souffrant ? Un chat errant mal en point, ou peut-être un pigeon blessé ? La Fondation 30 Millions d’Amis reçoit régulièrement des appels ou des messages d’amis des animaux qui sont dans ce cas. Voici la marche à suivre :


1- Contactez la mairie


La mairie est responsable des animaux domestiques errants sur sa commune (article R. 211-11 du code rural et de la pêche maritime). Lorsque vous retrouvez un animal qui vous semble blessé, appelez la mairie qui préviendra la fourrière communale. La fourrière travaille avec un vétérinaire qui prendra en charge l’animal, qui sera soigné pendant son délai de fourrière (8 jours). Il pourra ensuite être recueilli par un refuge. S’il est trop malade, l’euthanasie sera envisagée.

Certaines mairies, qui n’ont pas de fourrière, ont passé une convention avec des cabinets vétérinaires afin qu’ils prennent en charge les animaux. Les frais seront ensuite réglés par la municipalité.


2- Si vous souhaitez gérer vous-même l’animal


Dans tous les cas, c’est au maire de prendre en charge les animaux domestiques trouvés errants sur le territoire de sa commune. Toutefois, si vous n’avez pas prévenu votre mairie mais que vous avez conduit vous-même un animal blessé chez un vétérinaire, que se passe-t-il ? « Les textes de loi ne prévoient rien, car ce n’est pas la marche à suivre. Il revient alors au vétérinaire de se débrouiller pour essayer de trouver le propriétaire (si l’animal est identifié), prévenir le maire et tenter de faire prendre en charge les frais occasionnés par les soins. Si une personne souhaite volontairement prendre en charge les frais vétérinaires, elle peut le faire. » détaille le docteur Marc Veilly, secrétaire général de l’Ordre des Vétérinaires.


De leur côté, les vétérinaires sont obligés de soigner les animaux malades ou blessés en péril pour lesquels le pronostic vital est engagé en cas de non prise en charge (code de déontologie des vétérinaires revu en 2015) : « Lorsqu'il se trouve en présence ou est informé d'un animal malade ou blessé, qui est en péril, d'une espèce pour laquelle il possède la compétence, la technicité et l'équipement adapté [...], il s'efforce, dans les limites de ses possibilités, d'atténuer la souffrance de l'animal et de recueillir l'accord du demandeur sur des soins appropriés. En l'absence d'un tel accord ou lorsqu'il ne peut répondre à cette demande, il informe le demandeur des possibilités alternatives [...], notamment pour éviter des souffrances injustifiées. » .

S'il s'agit d'un animal domestique et que le vétérinaire n'a pu identifier l'animal par un tatouage ou une puce, vous pouvez également déposer une annonce dans la catégorie Perdu - Trouvé du site 30millionsdamis.fr.


3- Le cas des animaux sauvages


Si vous avez trouvé un animal sauvage blessé, il faut contacter l'ONCFS, l'Office national de la chasse et de la faune sauvage, qui vous indiquera la marche à suivre selon les circonstances dans lesquelles vous avez trouvé l’animal (collision avec un véhicule, accident de chasse, braconnage…). Un livret détaillant toutes ces situations est consultable en PDF.

Dans le cas particulier où l’animal blessé appartient à une espèce protégée, seul l'ONCFS peut l’acheminer vers un centre de sauvegarde, ou bien récupérer son cadavre pour autopsie si celui-ci a malheureusement succombé à ses blessures.


En revanche, s'il ne s'agit pas d'une espèce protégée, vous pouvez vous-même conduire l’animal vers un centre de sauvegarde de la faune sauvage. A proximité immédiate de l'Ecole nationale vétérinaire d'Alfort (94), le CEDAF peut accueillir les animaux sauvages blessés. Toutes les régions possèdent de telles structures : la liste des centres de sauvegarde agréés est disponible sur le site de l'Union Française des Centres de Sauvegarde de la faune sauvage (UFCS).



  • Black Facebook Icon

© 2018 Dog-reborn-Bonnot émilie-

Renel tony